1 an de vécu..

Un an en Grèce, pour la mémoire.. petite fenêtre sur une aventure d'Erasmus dans un pays canon.

12 juillet 2007

Tour du Péloponnèse, part. 1 - Wess' side..


Angle d'attaque Patras, donc.
Traversée par le pont Rio-Antirio -magnifique-, déjà aperçu en février.

1    2    3

Patras je connais, on s'attarde pas.

Route sur Kalavryta.

4        5        6

7        8        9


En chemin, brève halte au monastère de Méga Spileon, beautiful.

    10    11    12

Un édifice digne du Mont Athos, avec une vue imprenable, encastré dans une falaise au relief poli, comme limée, façon Météores.

Escale ensuite à Kalavryta, petit bled charmant, (qui en 43 a connu un destin comparable à celui d'Oradour sur Glane chez nous, avec + d'un millier de personnes exécutées par les allemands..), déjà bien perdu dans les montagnes de l'Achaïe.

13    14    15


En s'enfonçant un peu plus dans l'intérieur des terres, on traverse des paysages complètement époustouflants. Des montagnes, partout, et à perte de vue. Cadre chaleureux, porté par les couleur de l'été, adouci par les rondeurs des vallons.. y'a d'ces panoramas !! fatal.


17          18            16

        Vu comme ça le Péloponnèse, c'est avant tout une nature exceptionnelle. Symbiose parfaite entre massifs montagneux et campagne profonde.

Des villages reculés, plus pommé tu meurs.
Ci et là on croise des espèces de bigoudènes transportant leur lait à dos d'âne, des pépés qui regardent passer le temps assis sous des platanes, ou encore des bergers solitaires qui font paître leurs chèvres sur les pentes, à l'ancienne..


Dans le genre village du bout du monde, j'arrive à la nuit tombée dans un petit bijou de hameau pittoresque, mentionné dans les guides : Langadia.

Au bout d'une piste qui se rétrécissait virage après virage, au fond du fond d'une montagne, impression d'être seul au monde, truc incroyable.. et là paf, sortie de virage, tu débarques dans un magnifique village de pierre, égayé par une animation rurale sympathique, avec terrasses de tavernes sous les vignes.

Bâti en étages, avec des gorges en contrebas, points de vue superbes. Nuit et p'tit déj' sur place.

19_Langadia_1     20_Langadia_2    21_Langadia_3




Vendredi matin, route sur Olympie.

Visite du site en fin de matinée. Assez colossal comme truc.
Capitale religieuse du monde héllénique pendant près de 10 siècles quand même.. et berceau des premiers Jeux Olympiques, naturellement.

1    2    3

Le site s'étend sur plusieurs hectares, du vestige à perte de vue, pour les fondus d'archéologie c'est le paradis.
Un coup d'oeil au stade (terme qui désignait à l'origine la distance parcourue par les athlètes lors de l'épreuve de course, soit quelques 192m), puis on déambule dans les allées, au milieu des pierres millénaires et des ruines de temples autrefois majestueux...

4    5    6


le parcours s'achève du côté du Musée, probablemennt l'un des plus classes de Grèce.
“peu d'objets mais uniquement des pièces maîtresses”, annonçait le guide. On peut ainsi y admirer l'Hermès de Praxitèle, ou encore les deux énormes frontons du temple de Zeus.

10       11       12


Fini pour Olympie, belle impression.
Pour les mordus de vieux cailloux, c'est costaud, y'a de quoi y passer la journée.
(aparté : le village moderne d'Olympie quand à lui, un peu plus loin, est totalement dénué d'intérêt..)

Bifurcation à hauteur de Krestena, un peu en-dessous de Pirgos,

13    14    15

et on s'enfonce à nouveau dans l'intérieur des terres, pour rejoindre le temple d'Apollon Epikouros, à Vassae.

LE mieux conservé des temples grecs, rien de moins.
Problème.. il est recouvert d'une vaste bâche de protection, ce qui rend la visite de suite moins sexy.
(m'enfin même sous toit, ça reste imposant..)

16    17    18


un mot sur les paysages sublimes de l'Arcadie : sensas'.
(ça suffira^^)

19        20        21

au terme de cet écart par Vassae, je laisse provisoirement ces montagnes fabuleuses derrière moi, et replonge vers la côte


Posté par p4pi à 22:56 - voyages voyages - Permalien [#]