1 an de vécu..

Un an en Grèce, pour la mémoire.. petite fenêtre sur une aventure d'Erasmus dans un pays canon.

16 juillet 2007

Ouvertures...


leitmotiv politique du moment, tiens.

Le genre de concept tartiné à tors et à travers dans les lettres de motivation des candidats au départ en Erasmus, aussi.

<< ''progrès linguistiques, ouverture d'esprit, découverte d'une autre culture, année d'études bonifiée, tremplin reconnu, etc..''
vade mecum pour baratineurs ;)

Forcément y'a du vrai là dedans, biensûr ; après le truc, c'est de l'enjoliver convenablement, pour conformer une certaine envie d'ailleurs au modèle attendu, sans craindre de se rouler ostansiblement dans les poncifs du genre. Du coup, les formules convergent, checks-points nécessaires...
l'ouverture d'esprit, par exemple, incontournable.


Précisez ? Pas facile... Impossibilité de saisir au préalable ce qui ne s'évalue qu'a posteriori.

Lexique de lieux communs qui traduit finalement cette incapacité d'identifier concrètement des  aspirations vagues et abstraites, d'exprimer avec plus de précision une ambition encore largement floue...


Et donc, en aval, quel regard sur tout ça..? quid de l'ouverture d'esprit espérée, de tout le tralala d'une autre culture, d'autres horizons enrichissants..?
c'est totalement bidon. Du toc, de la poudre aux yeux. un beauf reste un beauf, même plus ouvert d'esprit. Alors biensûr, tout se justifie : découvrir une autre culture, c'est aussi apprendre à bouffer des gyros 3 fois par jour, et d'autres horizons, enrouler des nanas tchèques ou bulgares pour changer. Après tout, la lettre de motivation nous engageait à rien : on avait pas précisé.


Nan, plus sérieusement cette fois : evidemment, le sentiment de plue-value est énorme.
Des goûts atrophiés qui se développent, des sensibilités qui s'affinent et se démultiplient, des regards qui prennent plus de hauteur, beaucoup de partage, des leçons de vie, du vécu..
tout ça se quantifierait pas.

Pourtant y'a bien une métaphore à laquelle je souscris, pour évoquer ce sentiment : l'impression d'avoir décollé.
Ça présage en rien de la trajectoire future ; si ce n'est que pour aller haut, faut décoller un jour, et qu'une aventure comme celle-ci y contribue. Un certain éveil ; un tremplin, on y revient. Expérience validée donc.. CQFD.

Posté par p4pi à 15:23 - Réflexions.. - Permalien [#]